mots d’enfants


       
 
rires d'enfants
rires d’enfants

Commençons un petit feuilleton de mots d’enfants. D‘autres petites phrases seront ajoutées régulièrement en bas de page. N’hésitez pas à mettre les vôtres en commentaire.

  • Victor, 5 ans :
Un jour, je serai grand et fort comme papa mais est-ce que je pourrais garder mes petits orteils, je n’aime pas ceux de papa.
  • Il n’obéit pas à sa grand-mère qui lui demande de ranger ses jouets  et comme celle-ci s’étonne : « oh! j’attends que tu cries »
  • Le même Victor, à 6 ans, part en vacances dans la Creuse avec ses grands-parents. Un peu inquiet, il surveille attentivement la préparation de sa valise et sachant qu’il y aura des promenades en forêt tient absolument à emporter un petit slip avec une vague impression d’une carte de l’Alaska. « Si jamais on se perd, dit-il, on n’aura qu’à baisser mon pantalon ».
  • Victor, toujours lui, s’amuse dans son bain avec sa soeur Angèle, de trois ans son aînée.  La maîtresse d’Angèle a parlé des volcans en classe.

Angèle :  » on dirait qu’on est dans un volcan »

Victor (un peu inquiet) : « ce n’est pas dangereux? »

Angèle : « Tu sais, des volcans, il y en a partout, au Cap d’Agde, dans le massif Central…Ils peuvent éclater à tout moment.Il peut en pousser un dans le jardin demain. »

Hugo (horrifié): « il faut absolument empêcher ça! »

Angèle : « On ne peut pas, on ne peut rien contre un volcan »

Victor : « il faut appeler le plombier. »

C’est vrai que lorsqu’on a un problème, qu’on est tout désemparé, on appelle le plombier. Et puis quelque part, un volcan c’est un problème de tuyauterie et de chaudière, non?

  • Angèle embrasse son papa de bon matin:  « oh, tu n’as rasé que les lunettes aujourd’hui ! »
  • Steven, 5 ans, explique la vie à Victor ;

Au début, on a des dents de lait qui poussent. Quand elles tombent, elles sont remplacées par des dents d’adulte et la petite souris place une petite pièce sous l’oreiller. Quand les dents d’adulte tombent, c’est bien plus intéressant car elles sont remplacées par des dents en or.

Voilà qui aide à vieillir, non ?

  • Les petites filles qui se disputent en cour de récréation ont l’habitude de se lancer d’un ton définitif : « tu n’es plus ma copine ! ».  Aussi lorsque’ Angèle se dispute avec sa sœur Léone, elle s’écrie : « tu n’es plus ma sœur ! »
  • et les sottises !

Victor a 20 mois. Il est heureux car il part avec sa petite valise en « cances » (vacances) chez papy et mamie. Pauvres grands-parents qui téléphonent deux jours plus tard, effrayés et épuisés par le tourbillon.

Le dit tourbillon admet d’ailleurs qu’il n’est pas « ti » (gentil).  Il enlève les clefs des placards, les mélange, en garde une pour rayer le buffet, met le lave-vaisselle en route, les doigts dans la prise, sa poupée dans le bain puis il répand le linge repassé et plié en tas par terre et se repose enfin en faisant tourner son camion de pompier tout autour du fauteuil où son arrière grand-père fait (faisait ? ) la sieste.

  • Autre sottise  qui restera dans les mémoires. Adrien, 5 ans, a trouvé un paquet de lettres dans un tiroir de la commode. Comme il ne sait pas lire, il ne sait pas que ce sont les lettres d’amour de ses parents. Il décide de jouer au facteur et distribue le courrier dans les boîtes aux lettres des voisins…
  • On place Angèle, 6 mois, dans un petit lit dans la chambre de Léone, 4 ans.  Léone n’est pas très contente :

« Elle trouve ça pratique, madame maman, de mettre les bébés qui pleurent dans la chambre des autres. »

  • Angèle se rend chez le coiffeur pour la première fois. D’habitude on lui lave les cheveux le soir dans son bain, en même temps que tout le corps. Là, tout est différent et elle ouvre de grands yeux. Elle est très étonnée qu’on ne lui lave pas les cuisses aussi.
  • Angèle assiste à une représentation de cirque. Que de questions à poser : pourquoi les éléphants ne sont-ils pas tombés de leur tabouret ? Comment se fait-il que le lion n’ait pas mangé le dompteur ? En tout cas, sa vocation est assurée : plus tard, elle sera tigre chez Pinder.
  • Jacqueline raconte son premier jour de classe à sa maman :

Tu sais, il y a une fille qui a un drôle de prénom : elle s’appelle Jeune et vieille*   (*Geneviève)

  • Angèle trouve que son moniteur de ski a un prénom bizarre lui aussi: EGN (Eugène)
  • Angèle se promène à la campagne et interroge sa maman :

Est-ce qu’il y a quelque chose qui se mange à l’intérieur des moutons ?

Oui bien sûr

Ah, je croyais que c’était tout en laine.

  • La petite Coline a visite médicale à l’école. Un médecin de taille imposante l’interroge ainsi « où demeures-tu? »

Là, Coline a un vrai dilemme : faut-il avouer qu’elle n’a rien compris à la question et fâcher cet homme qui ressemble à un ogre ?

Et s’il s’est déplacé pour rien et que personne n’est malade, ne va-t-il pas être déçu?  Aussi répond-elle en tremblant : « à la gorge ».

  • La classe de Peter  reçoit la visite de Monsieur l’Inspecteur ce matin. En fin de séance, comme l’Inspecteur souhaite s’entretenir avec le maître, celui-ci demande à ses élèves de prendre une feuille et de dessiner, pensant les occuper calmement.

Que doit-on dessiner, Monsieur?

Je ne sais pas moi, ce que vous voulez, tenez, dessinez Monsieur l’Inspecteur !

L’entretien se prolonge et l’Inspecteur ôte et remet ses lunettes à mesure qu’il explique . Peter commence à en avoir assez de dessiner des lunettes qu’il gomme puis qu’il redessine. Son dessin va être abîmé. Agacé, il lève le doigt.

Faut-il dessiner Monsieur l’Inspecteur avec ou sans lunettes ?

  • Léone est censée faire une sieste mais toutes sortes de bruits bizarres proviennent de la chambre : flûte à bec par exemple et autres musiques provenant de boîtes à musiques. Maman entrouvre la porte et devant son air étonné, Léone déclare :

j’ai pas dormi, j’ai rié

  • Léone, au milieu de la nuit, n’a plus sommeil. Elle reprend ses activités musicales. Les parents sont réveillés par ce qui ressemble au tapage nocturne d’une boîte de nuit sauf que cela provient de la chambre d’enfant. Devant leur air ahuri et leur demande « incongrue » de se coucher et de dormir, Léone perd une nouvelle illusion. Elle s’était déjà rendu compte qu’il y avait de nombreux interdits dans cette maison mais là, elle n’en revient pas:

alors on ne peut même plus jouer ?

Euh, comment dire, pour jouer aussi il y a des horaires, expliquent les parents désemparés à leur petite extraterrestre.

  • Léone rentre très soucieuse de l’école:

Ma copine Aline est amoureuse d’un grand du CM2, elle est folle : quand elle sera grande, ce sera un vieux!

  • On est au mois de juin et Carine refuse d’aller à l’école. Sa maman ne sait comment la convaincre et à court d’imagination a une idée saugrenue:

Il y a le père Noël aujourd’hui à l’école

Carine est convaincue et passe la matinée à l’école. Quand elle revient, sa maman espère qu’elle ne se souviendra plus du subterfuge mais au contraire Carine déclare:

J’ai vu le père Noël à l’école. Il m’a dit : « maintenant que je t’ai bien vue, petite Carine, retourne dans ta cuisine jaune »

  • On choisit un déguisement pour Léone qui ira au bal costumé de son école maternelle. Malheureusement, le magasin a déjà loué tous les plus beaux costumes : il reste un ridicule vêtement à rayures horizontales de couleur marron, rouge et jaune, qui ne représente rien.  Léone se présente donc à la porte de la salle vêtue de ce triste accoutrement, au milieu des duchesses et autres princes charmants. Une personne à l’entrée, qui n’avait pas reçu des dons de psychologue en héritage apparemment, lui demande en quoi elle s’est déguisée. Léone répond d’un ton pincé:

Cela ne se voit pas ? En lardon, bien sûr.

  • Léone, 4 ans, aimerait bien avoir un soutien-gorge comme maman.

– Tu en auras plus tard,  quand tu auras des seins

– j’en ai déjà deux, combien il en faut?

  • Léone, 20 mois, est dans son siège auto. Elle suçote un morceau de tissu blanc : son « ninnin ». Il n’y a qu’un problème pour ses parents, elle le souhaite « chourate », c’est-à-dire froid. Il faut donc fréquemment agiter ce tissu par la fenêtre du véhicule. Ridicule, pensez-vous? Ceux qui ont déjà entendu un bébé hurler comprendront.
A la maison, c’est plus simple: il suffit d’avoir un « ninnin » d’avance au réfrigérateur… Pas très sanitairement correct, direz-vous? Ceux qui ont déjà entendu un bébé hurler…
Maintenant Léone a grandi, c’est une ravissante jeune femme qui attend son premier enfant et les futurs grands-parents attendent leur revanche.
  • Savez-vous jouer au « moot »? C’est un genre de football qui se joue à deux dans un couloir, avec n’importe quelle balle en mousse et uniquement avec les mains. On se tient en général à quatre pattes en se ravageant les genoux sur la moquette mais on peut se lever pour lancer ou attraper une balle haute.
  • Victor a l’habitude de jouer avec des balles en mousse dans l’appartement et bien sûr, il ne les range jamais. Un jour, sa sœur Angèle, 12 ans, reçoit une camarade de classe à la maison.

– Oh, tu as un chien ? demande celle-ci

-Non, j’ai un frère, réplique Angèle.

  • Martine, élève de 6ème,  va se plaindre au professeur:

– Monsieur, les grands garçons m’embêtent en étude, ils dessinent toujours  le même dessin sur mon cahier : un nez avec des lunettes !

( explication inutile, je suppose, dessinez un nez avec des lunettes et vous verrez à quoi cela peut ressembler).

  • Annette, 6 ans, demande à son grand-père au crane dégarni « pourquoi il a une troisième joue au-dessus de la tête. »

« C’est parce que l’intelligence a dépassé les cheveux », lui réplique simplement ce dernier.

  • Gilbert, en pleine adolescence, montre en toute occasion un visage fermé et un mutisme rageur.  Au cours du repas familial, son grand-père  n’y tient plus et lui demande tout à coup :   » Tu as mangé de la colle, gars ?
  • Léon, deux ans et demi, se promène sur le port de plaisance et constate la différence entre voiliers, « poussés par le vent pour avancer » et bateaux à moteurs, « qui ont un volant et qui vont très vite ». Quelques jours plus tard, il se promène en famille sur une petite colline et la montée se fait lentement, avec un petit vent frais. « On est poussés par le vent », constate le petit bonhomme. C’est à ce moment qu’un jogger à la foulée rapide et légère nous dépasse en courant. « Oh, celui-là, il a un moteur ! »
  • Le même petit Léon à trois ans téléphone à son papy. Il change le combiné de côté : « Ne quitte pas , papy, je te passe l’autre oreille ! »
  • Léon visite les ruines d’un château ayant appartenu au roi de Suède. « Mais il est tout cassé ce château, les rois, ils ne font pas attention à leurs affaires ! »

3 commentaires sur « mots d’enfants »

  1. je suis allé avec l’école de mon fils dans une ferme
    quel bonheur!!
    tous les animaux ont des prénoms… la truie s’appelle … Hen-Riette!! ((-:
    une question adressée aux enfants: comment s’appelle le petit de l’âne ?
    une réponse spontanée: l’hanneton! lol! ((-:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s