Saint Nicolas


fdv_12_ol_st_Nicolas_1_t.800

On recense un grand nombre de Saint Nicolas mais celui qui nous intéresse est Saint Nicolas de Myre, l’ancêtre du Père Noël. Célébré comme chacun sait le 6 décembre, il est le patron de la Lorraine, de la Russie, des marins et des écoliers, entre autres…Des bouchers également, on verra plus loin pourquoi ils préfèrent l’avoir avec eux que contre eux.

Il est né en Lycie en 270, ce qui ne nous rajeunit pas et fut un évêque renommé avant de mourir à Myre le 6 décembre 345, à l’âge respectable pour l’époque de 75 ans.

Il commença très tôt d’étonner la galerie en se tenant debout tout seul dès sa naissance. Il survit à une épidémie de peste mais non ses parents et il passe son enfance dans un orphelinat. Il ne fait pas d’autres coups d’éclat célèbres de son vivant mais acquiert une grande réputation de charité, ce qui est encore mieux et le fait sanctifier.

Après sa mort, on s’aperçoit que de ses ossements suinte une huile, forcément sacrée elle aussi. Cela attire des pèlerins de toute l’Europe et aussi des envieux : 62 marins (attention pas 63 !) volent ces reliques et les ramènent à Bari, en terre « chrétienne ». Le saint leur pardonne ce voyage et une basilique est construite spécialement. L’ennui quand on est saint et célèbre, c’est qu’on ne vous laisse pas reposer en paix. On vend ou donne des morceaux de ce saint très prisé et on en retrouve en Lorraine en 1090. Le pèlerinage et la procession de Saint Nicolas de Port peuvent commencer et ils sont encore très suivis aujourd’hui.

Pour être sauvé ou aidé par Saint Nicolas, il semblerait qu’il vaille mieux être trois. A moins, le saint ne se dérange pas, semble-t-il. A plus, il renonce aussi. C’est ainsi qu’au IVème siècle, il sauve trois officiers ou trois notaires, on ne sait pas exactement. A force de raconter cette légende, ces trois personnes rapetissent au fil du temps pour prendre la forme des trois petits enfants récupérés sous forme de puzzle dans un saloir. Le boucher qui les avait tués pour les vendre sur son étal est horrifié lorsque St Nicolas, de passage dans la région sous forme de revenant, lui demande précisément cette viande-là. Il se sauve mais est rattrapé et il devient le père fouettard, qui doit accompagner le saint dans sa distribution de cadeaux aux enfants sages et il doit donner un martinet aux polissons qui refusent obstinément de se repentir de leurs méfaits. Heureusement, il n’y en a pas beaucoup ! Comme le Ying et le Yang, comme le Bien et le Mal, on ne voit pas l’un sans l’autre.

A Paris, trois jeunes filles pauvres ont la chance d’attirer l’attention du saint homme. Elles projettent de se prostituer, ne voyant pas d’autre moyen de subsistance. En plus, elles ont pris la pluie et sont trempées ! Elles accrochent donc leurs bas à la cheminée pour les faire sécher et surprise ! Elles seront les premières à découvrir des pièces dans ces bas le lendemain matin. Suivant leur exemple, nous accrochons donc des chaussettes à la cheminées ou bien déposons nos pantoufles devant et souvent avec succès.

Saint Nicolas est toujours fêté dans l’est de la France mais ailleurs, il a pris les couleurs d’une célèbre marque de boisson gazeuse américaine et s’appelle maintenant le Père Noël. Ne boudons pas notre plaisir, même si la fête est devenue commerciale ! Bien sûr, je pense à ces cadeaux d’autrefois qui avaient demandé des heures de travail en cachette à des parents : j’ai toujours un petit lit de poupée magnifiquement sculpté offert à ma grand-mère enfant par son parrain, sa marraine avait brodé des petits draps, cousu une jolie couverture matelassée, et avec quelle finesse ! Quelle preuve d’amour ! Ce cadeau déjà vieux d’un siècle durera plus longtemps qu’une poupée de plastique parfois déjà démembrée le soir-même.

Source : wikipedia, que je remercie encore.

Publicités

Un commentaire sur « Saint Nicolas »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s