Saint Sébastien


Saint Sébastien
Saint Sébastien de Guido Reni - 1615

Saint Sébastien est très connu et facilement reconnaissable puisqu’il est souvent représenté en peinture le corps percé de flèches. Ce n’est pourtant pas ainsi qu’il est mort.

Il fait partie de saints qui n’ont pas fait de grands miracles : une femme muette se serait mise à parler. Les saints d’aujourd’hui n’ont pas besoin d’en faire plus. Il sera plus efficace après sa mort puisqu’on l’invoque contre la peste avec un certain succès, semble-t-il.

Nous sommes au IVème siècle. Ce gaulois serait né à Narbonne dans une famille bourgeoise mais élevé ensuite à Milan, dans la foi chrétienne. C’est un personnage charismatique : d’un abord sympathique, il s’attire l’amitié de l’empereur romain Dioclétien qui le nomme capitaine de la garde prétorienne, ignorant qu’il est chrétien. Il est très aimé par ses soldats.

Vivant cependant sa foi de manière intégriste, il n’hésite pas à persuader deux frères de ne pas abjurer leur foi et de se rendre au martyre, alors que leur famille les implore de sauver leurs vies. Je trouve personnellement que ce jeune Sébastien est assez mal placé, lui-même n’avouant pas son choix religieux et profitant de ce fait d’une belle position sociale.

Lorsque l’empereur Dioclétien se rend compte de la duplicité de son protégé, il entre dans une colère assez compréhensible et comme il n’y a pire source de haine que la déception affective, il ordonne que le jeune homme soit lié au poteau d’éxécution et que les archers lui envoient des flèches jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Aucun archer cependant ne veut tuer son chef et c’est pourquoi ils ne visent aucune partie vitale. Le pauvre Sébastien est couvert de flèches comme un hérisson mais vit toujours. Il est soigné par Sainte Irène et à peine remis, se rend courageusement auprès de Dioclétien pour lui reprocher sa cruauté envers les chrétiens. Peine perdue, Dioclétien le fait rouer de coups et il meurt.  Son culte commence aussitôt : il est le patron des archers, évidemment mais est aussi invoqué contre les épidémies.

Son corps est jeté dans les égoûts de Rome mais les chrétiens le retrouvent et auraient transporté le corps à Soissons. Pour d’autres, il est toujours dans les catacombes de Rome. Comme la plupart des saints, il est découpé en morceaux et ses reliques vraies ou fausses se multiplient dans le monde entier. Il est associé à des divinités vaudou comme Ogoun ou Grand Bois, ces cultes étant souvent un mélange de christianisme et de paganisme.

A partir du XVème siècle, il est représenté comme un beau jeune homme et non plus comme un homme d’âge mûr. Ephèbe ou nouvel Apollon, il permet aux artistes de représenter le corps masculin. Sa nudité le rend vulnérable aux flèches et accentue l’émotion, ce qui explique qu’il soit si souvent choisi comme sujet dans la peinture mais aussi en littérature, musique ou cinéma.

Ses représentations ne suscitent pas que des pieuses pensées parmi les ouailles des deux sexes et il est souvent associé à l’homosexualité dans l’art ou revendiqué comme saint patron par les communautés homosexuelles.

source : wikipedia

Publicités

Un commentaire sur « Saint Sébastien »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s