Les tomates calibrées


tomates du jardin
tomates du jardin

La société actuelle voudrait faire de nos enfants des tomates calibrées : tous sur le même moule, pas un qui dépasse les autres. Travail ardu car l’enfance est au contraire promesse de variété, foisonnement anarchique, rêveries et inventivité, poésie et turbulence…

Cela commence dès le premier âge avec des mensurations « idéales » et surtout une « moyenne ». Ah la Moyenne qui vous suivra pendant toute votre scolarité ! Lorsqu’un enfant est capable d’écrire une rédaction valant le maximum puis soudain, parce qu’il n’aime pas le sujet proposé ou qu’il a mal dormi, qu’il a d’autres soucis ou qu’il bâcle son travail, obtiendra le minimum, on estime alors qu’il « vaut »la moyenne » de 10/20, et qu’il est identique à un petit besogneux sans grand avenir littéraire qui obtient son 10/20 très régulièrement.

Certains enfants se contentent d’atteindre la fameuse moyenne sans avoir envie d’aller au-delà puisqu’elle « suffit ». Quelle ligne d’horizon !

Pour couronner le tout, on va établir une moyenne de moyennes trimestrielles, additionnant les poireaux scientifiques et les pommes de terre artistiques pour obtenir de la soupe.

Pour « améliorer le rendement » de ces jeunes pousses, que proposent le plus souvent les professeurs ? L’enfant n’aime pas ce qu’on lui propose, on va doubler la ration. J’emploie à dessein le mot « enfant » et non « élève » car qu’on le veuille ou non, l’être humain est un ensemble difficilement découpable en tranches : d’un côté l’affectif, l’histoire d’une vie et d’un quotidien parfois épouvantable, et de l’autre côté l’intellect, d’un autre encore le physique, d’un autre encore la santé…

Il est vrai que proposer « autre chose » serait pour le professeur une remise en question qu’il n’est pas facile ni confortable d’affronter. Ainsi savez-vous qu’on peut améliorer l’orthographe en jouant aux échecs beaucoup plus sûrement qu’en multipliant les dictées ? En effet, si l’élève connait les règles mais ne les applique pas faute d’attention, il vaut mieux trouver un moyen d’améliorer son attention  plutôt que lui apprendre encore et encore des règles qu’il connait déjà.

Savez-vous qu’écouter un enfant vous parler de sa passion pour les moteurs ou les insectes, aller l’applaudir lorsqu’il se produit en public en petit chanteur de rap débutant, va totalement changer son rapport à l’école. De surcroît, partir de sa passion pour peu à peu l’amener à des calculs, ou des textes, ou des langues étrangères peut donner au pédagogue un atout formidable.

Vous avez du mal à mémoriser les listes de verbes irréguliers en anglais ? Chantez et dansez sur leur litanie !

Vous ne vous intéressez pas à l’histoire, promenez-vous en ville avec vos camarades (n’oublions pas la force du groupe !) et adoptez chacun une maison : écrivez aux propriétaires, dessinez-là, comprenez comment l’eau arrive à cette maison, cherchez la date de sa construction, comment les premiers propriétaires étaient habillés à l’époque, etc.

Vous aurez besoin de tous vos professeurs qui n’en reviendront pas qu’un élève apathique soit devenu cet enfant curieux de tout, qui reste après la classe pour leur poser des questions.

Organisez une petite conférence où vous en saurez plus sur votre sujet que tous les autres réunis, professeurs inclus, et savourez votre petite heure de gloire ! Le plaisir est une motivation, après tout, comme le challenge…

Pour terminer, je tiens à rappeler que je suis tout à fait consciente que la critique est aisée et l’art difficile et que  je ne souhaite blesser personne. De toutes façons, les éducateurs ou parents toujours en recherche d’innovation et de remise en question ne se sentiront pas visés. Quant à l’Administration ( avec un grand A bien sûr) et les personnels de Direction et d’Inspection, je sais qu’ils font leur possible avec leur peu de moyens actuels pour aider « les projets innovants » et stimuler la recherche éducative.

Pour aller plus loin dans votre réflexion, voyez le paradigme éducatif

Un commentaire sur « Les tomates calibrées »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s