saints de mauvaise vie


Saint Brice :

Pour une fois, voilà un saint qui n’est pas austère et pétri dans la prière. On se dit même après avoir lu sa biographie que chacun a sa chance d’accéder au panthéon, sans même passer par le martyre.

Avant d’être évêque de Tours vers 444, Brice fut en effet un joyeux luron. Protégé par Saint Martin (celui qui donna la moitié de son manteau, à l’image de certains milliardaires américains d’aujourd’hui),  il préféra le quitter pour vivre entouré de beaux chevaux et de belles femmes.  A vrai dire, il se querella avec son protecteur et eut même la dent assez dure envers lui puisqu’il aurait déclaré que  » maintenant tombé dans de vaines superstitions, dupe des ridicules fantasmagories de ses prétendues visions, il vieillissait au milieu d’extravagances séniles « .

A la mort de Saint Martin, il monta sur le trône épiscopal et modifia, au moins en apparence, sa vie dissolue. Il fut cependant accusé d’avoir mis une de ses religieuses ou une lavandière enceinte. Il s’en défendit et on espère pour lui qu’il ne mentait pas car sinon, il ajouterait encore l’hypocrisie à la longue liste de ses défauts.

Pour convaincre la foule venue le lapider, il prit le nouveau-né, qui devait donc être près de lui ?, le présenta à la foule et avec un talent consommé de ventriloque, lui fit déclarer qu’il n’était pour rien dans sa naissance. Formule somme toute à double-sens, car on peut imaginer qu’il fait allusion à la gestation et à l’accouchement et non à la procréation. Comme cela ne suffit pas tout à fait à calmer la foule, il prit des charbons ardents et les posa contre sa poitrine mais bien entourés dans les plis de son manteau, avant de se rendre au tombeau de Saint Martin. Il montra alors à la foule qu’il n’avait aucune trace de brûlure. La foule à demi-convaincue seulement le laissa en vie mais le chassa de la ville.

Cela ne l’empêcha pas de vivre  jusqu’à un âge avancé puisqu’il fut évêque pendant quarante-sept ans.

En conclusion, pour accéder à la sainteté, un bon parrain vaut parfois mieux qu’une vie de piété ou un martyre abominable.

Sainte Ombeline :

Il en est de même pour sainte Ombeline ou Hombeline. Elle doit vraisemblablement  son auréole à sa famille, presque entièrement composée de saints. Comme elle est bourguignonne, cette femme frivole m’est cependant sympathique.

Sa mère porte un prénom bourguignon aujourd’hui tombé en désuétude : Alèthe, tiré d’un mot grec signifiant « vérité ».  Elle est la fille du comte de Montbard et épouse à quinze ans le seigneur de Fontaine lès Dijon.  Pieuse et vertueuse, elle éduque si bien ses fils qu’ils vouent tous leur vie à Dieu, dans l’abbaye de Cîteaux. Le plus célèbre de ses fils est Saint Bernard.

Elle n’eut pas le même succès avec sa fille Ombeline qui préfère une vie de luxe et de plaisirs. En effet, née en 1092 à Fontaine lès Dijon, Ombeline mourut dans son lit en 1141. Entre-temps, elle épousa le frère de la Duchesse de Lorraine et jouit d’une grande fortune dont elle ne fit profiter aucun pauvre. A l’époque, on n’était pas obligé de se rendre en Suisse ou dans un paradis fiscal pour cela.

C’est son frère Saint Bernard qui la fit changer de vie et entrer dans l’ordre des bénédictines, à Jully, où elle devint prieure et où elle fut enterrée. La vie devait être assez plaisante dans son abbaye puisque le nombre de novices afflue et qu’elle doit créer un nouveau couvent., faute de place.

Suivre les traces de Sainte Ombeline peut être l’occasion d’un joli périple touristique en Bourgogne et Franche-Comté. Vous trouverez son portrait dans la petite église d’Orgelet (Jura).

Pour faire « bon poids », vous pouvez aller aussi à l’article sur les Judas.

 

Publicités

Un commentaire sur « saints de mauvaise vie »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s