Bienvenue !


endroit propre à raconter des histoires
endroit propre à raconter des histoires

Retraitée,  je peux enfin me consacrer à mes multiples envies et essayer de partager avec vous les petits plaisirs inattendus d’une belle lecture ou d’une agréable randonnée.  Les textes sont sous copyright mais n’hésitez pas à me demander une autorisation si vous souhaitez en utiliser un passage.

La page d’accueil est une sorte de fourre-tout sur la période en cours et on retrouve les liens des articles les plus récents.

Vous pouvez aussi choisir sur le menu déroulant à droite ou utiliser le moteur de recherche.

N’hésitez pas à mettre un commentaire ou simplement noter si vous avez aimé ou non, j’apprécie toujours les remarques de mes lecteurs.

Surtout ne prenez pas ces articles trop au sérieux : ce ne sont que quelques impressions et des idées de recherche rapide sur des sujets variés. On trouve sur internet ou sur d’autres blogs des articles bien documentés si vous souhaitez approfondir un sujet.

J’utilise beaucoup l’encyclopédie libre wikipedia et des dictionnaires comme celui de Pierre Grimal ou de Véronica Lons et puis ma mémoire, nourrie de contes et légendes depuis l’enfance

Au-delà du plaisir de partager et d’échanger nos impressions , je souhaite vous donner l’envie de lire ou relire mes textes préférés. Et j’aime vagabonder, au gré de mes envies vous trouverez ici …ce qu’on trouve dans le sac de Mary Poppins.

J’ai publié également deux articles sur come4news sous le même pseudo: le jeu d’échecs dès 4 ans et une visite à St Denis (région parisienne)

Mes articles préférés :  visite guidée des enfers et Salomé. J’ajoute encore Histoires pour Bel-Gazou. J’ai aussi tendance à privilégier les derniers articles en date :

Léviathan – W S Merwin

La dame de Haute Savoie

The Listeners – Walter de la Mare

La Chanson des Ingénues – Verlaine

Le Lièvre et la Tortue – Jean de La Fontaine

D’une manière générale, si vous avez envie de sourire, puisez dans « Mythologie ».

Les articles préférés des lecteurs qui se sont exprimés: Arachné, et Baudelaire : Les Phares et A Une Passante

Le plus lu :  Le Renard et le Bouc 

la goulash du musicien hongrois est la recette la plus demandée.

Les plus commentés sont le Fou d’Elsa d’Aragon et le Léviathan

et, pour public « averti » : L’Anamour /Serge Gainsbourg

Le moins lu est pour le moment Sémiramis.

Les illustrations sont en général des photos personnelles.

Vous pouvez vous « abonner » (gratuitement bien sûr) soit au blog pour recevoir un message mail à chaque nouvel article soit aux commentaires d’un seul article qui vous aurait particulièrement plu.

Merci de votre visite !

Pour me contacter par mail : bourbon1@club-internet.fr

(lien de sécurité :  http://www.automattic.com/)

12 réflexions sur « Bienvenue ! »

  1. Bonjour Mme Bourgogne,
    Je tiens à commencer par dire que j’apprécie beaucoup votre blog et surtout vos réflexions littéraires. J’ai lu vos pensées sur « Le mal de vivre »–les paroles de cette chanson font partie d’un roman que je lis à la fac, et je voulais me plonger plus profondément dans leur signification, mais le français est ma troisième langue, alors il me fallait un peu d’aide–et elles m’ont vraiment intéressée.
    Après avoir lu cet article, je me baladais (virtuellement) dans ce site et je n’ai pas pu que remarquer que vous vous inquiétez à l’environnement. Ce fait n’est pas étonnant tout seul, mais d’après vos conseils récents pour un avenir sombre, et votre poème « Les Gens Pleurent La Nuit » qui était effrayant pour moi (du genre, il touche quelque chose qu’on préférerait ignorer et par conséquence il m’a bouleversé, mais la littérature est censée faire ça, bien sûr), il me semble que vous attendez déjà la fin du monde. Je suppose que je veux entendre plus parce que je suis écrivaine, et je veux écrire de la « fiction climatique » (en anglais on dit parfois « cli-fi »), et je m’intéresse donc aux opinions de gens « normaux » face au changement climatique. Vous écrivez également sur la cuisine, sur vos voyages, sur plein de sujets relativement légère… et sur un avenir terrifiant qui semble venir de plus en plus vite. Comment faites-vous pour équilibrer ces deux aspects de la vie, la réalité quotidienne qui réussit vaille que vaille à être agréable, qui peut même nous faire croire que tout ira bien, et la réalité du futur qui est en tout probabilité difficile (le moins qu’on puisse dire) ?
    Merci beaucoup pour avoir lu ce commentaire qui peut bien sembler un peu étrange, et je m’excuse si j’ai fait des fautes de grammaire.
    Tous mes meilleurs vœux !

    1. Bonjour Naya et merci pour votre message.
      En 2018, j’ai écrit un livre « Les Fantômes du Futur », cela a mis des mots sur mes angoisses et j’ai essayé d’écrire une histoire qui finissait bien.
      Ce n’est pas facile tous les jours de gérer cette éco-anxiété et le deuil de notre société actuelle mais j’y parviens de deux manières: d’abord en vivant intensément chaque minute et chaque jour et surtout en m’investissant dans l’action. Je me suis formée par exemple à l’animation de Fresques du Climat.
      Je pense que chaque crise apporte aussi une avancée et que chaque période difficile est suivie d’une période plus heureuse.
      J’espère que nous saurons éviter le pire (la fin des mammifères et de l’humanité, entre autres formes de vie), il y aura bien sûr assez rapidement la fin de notre société actuelle et une baisse drastique du nombre d’habitants sur Terre mais ceux qui auront su ou pu s’adapter pourront peut-être reconstruire quelque chose de bon et beau. Je garde l’espoir et je tiens à ma naïveté, il y aura toujours un équilibre.
      Prenez soin de vous.

  2. Bonjour
    en ces temps propices aux lectures
    voici le premier des sonnets de ma troisième traduction des sonnets (la précédente a été publiée) qui est en cours de parution dans mon blog: Shakespeare, un Anglais qui eut son heure de gloire- Overblog http://holophernes.over-blog.com/
    Sans vergogne, j’ai souvent entremêlé mes mots aux siens.
    Viendront également des commentaires et une pièce de théâtre qui allait être montée, mais le confinement l’envoie dans le futur inconnu 
    en espérant que vous y trouverez un peu d’intérêt..
    Courtoisement
    Mermed
    From fairest creatures we desire increase,
    That thereby beauty’s rose might never die,
    But as the riper should by time decease,
    His tender heir might bear his memory:
    But thou, contracted to thine own bright eyes,
    Feed’st thy light’st flame with self-substantial fuel,
    Making a famine where abundance lies,
    Thyself thy foe, to thy sweet self too cruel.
    Thou that art now the world’s fresh ornament
    And only herald to the gaudy spring,
    Within thine own bud buriest thy content
    And, tender churl, makest waste in niggarding.
    Pity the world, or else this glutton be,
    To eat the world’s due, by the grave and thee.

    Des superbes créatures notre désir s’accroit,
    que jamais ne disparaisse la beauté,
    que le vieillard parti avec le temps soit
    vivant en son adorable héritier.
    Toi sous contrat avec tes yeux d’or,
    tu entretiens la flamme de la bougie,
    créant famine là où il y a pléthore,
    trop cruel, tu es ton pire ennemi.
    Tu es parure de beauté de l’univers,
    éblouissant messager du printemps,
    tes plaisirs, en ton sein tu les enterres,
    tu dilapides, cher idiot, en lésinant.
    Fais pitié ou sois ce goinfre qui mange
    ce qui est du au tombeau et à la fange.

    Premier vers du premier sonnet – je sais
    que Will les a écrit dans le désordre –
    mais c’est lui qui a choisi ce premier,
    lui, qui au quarto, a donné cet ordre;
    un seul vers, déjà tant d’hésitations,
    et aucune réponse ne vient nous aider;
    même en étudiant toutes les traductions,
    s’ouvre la voie de la perplexité,
    les choix multiples sont autant de mystères,
    portes de toutes les subtilités,
    il ne nous reste qu’une seule chose à faire:
    nous aussi, obscurcir l’obscurité.
    Sans être assez grossier pour s’arrêter
    à des billevesées d’identités.

    reprenez-vous, tendre traducteur,
    seul annonciateur de sens inconnus,
    et faisons patience, avec Arthur,en attendant le bateau.

  3. Bonjour chère Ann,
    mes voeux les plus chaleureux pour cette nouvelle année !
    Je n’ ai pas beaucoup écrit de poèmes ces derniers temps mais je nourris régulièrement un autre blog
    lesvuesdelesprit.wordpress.com
    dont le thème est le choix du » »mot du jour » à partir du quel chacun peut écrire ce qu’ il veut…
    Bise blogueuse de Dominique

  4. Voilà un blog comme je les aime : des recettes qui flattent la bouche aux mots porteurs eux-mêmes de douces saveurs, tout y est gourmand et me laisse ce bon petit goût de  » reviens-y » ,,, bravo !

    1. Mon premier commentaire négatif! Je me disais aussi qu’il était anormal de plaire à tout le monde ! Personnellement, je suis contre les statues et les icônes : les auteurs sont pour moi toujours vivants et chacun est en droit d’apprécier ou non tout ou partie de ce qu’ils ont écrit et libre de son ressenti. Maintenant, si vous pouviez être plus précise en prenant un exemple et en me donnant votre interprétation, je suis tout à fait prête à me remettre en question, comme vous j’imagine….

  5. bonjour, votre site et vraiment bien un bon moment à vous lire meme si parfois je ne comprend pas tout…
    au plaisir de bientot vous revoir
    celine et emmanuelle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :