semaines 14 et 15 – avril 2010


prunus
prunus

Comme d’habitude, de tout un peu et surtout dans le désordre…

Une image de printemps

Un proverbe

Chi va piano va sano

L’équivalent est « Qui veut aller loin ménage sa monture »

un aphorisme de René Char

L’essentiel est sans cesse menacé par l’insignifiant

Quelques paroles d’une chanson de Joan Baez

She’s tired of her lover

And she thinks he ought to know

But it’s hard to find the words to say

It’s time for me to go

Un poème de Jules Supervielle

Je bats comme des cartes

Malgré moi, des visages,

Et tous ils me sont chers.

Parfois l’un tombe à terre

Et j’ai beau le chercher

La carte a disparu.

Je n’en sais rien de plus.

C’était un beau visage,

Pourtant je l’aimais bien.

Je bats les autres cartes.

L’inquiet de ma chambre,

Je veux dire mon coeur,

Continue à brûler

Mais non pour cette carte,

Q’une autre a remplacée.

C’est un nouveau visage,

Le jeu reste complet

mais toujours mutilé.

C’est tout ce que je sais,

Nul n’en sait davantage.

 Et enfin un article:

Ainsi que la suite du feuilleton: mots d’enfants

Sans oublier les ajouts dans la rubrique Loisirs et sorties

semaine 9 – mars 2010


carnaval Chalon 2010 groupe portugais
carnaval Chalon 2010 groupe portugais

 Cette semaine s’ouvre sur une image de carnaval, celui de Chalon sur Saône, avec un article sur le carnaband européen.

Les feuilletons mots d’enfants et jardinage se poursuivent.

nouveaux articles publiés cette semaine:

actualités de la semaine 7


Paris
Paris

 Quoi de neuf cette semaine ?

  • un ancien proverbe de ma grand-mère :

« Tout ce qui traîne se salit »

indiquant qu’on ne doit pas reporter au lendemain car souvent la corvée n’a fait qu’augmenter : document perdu, mémoire défaillante, morceau d’objet à recoller devenu introuvable …

  • début d’un nouveau feuilleton sur le jardin avec l’anecdote des framboisiers voyageurs
  •  poursuite du feuilleton « mots d’enfants«  
  • dans la série « n’importe quoi » Qu’est-ce qu’un dazibao? Je me suis réveillée avec ce nom en tête ce matin, il devait faire partie d’un rêve de la nuit. J’ai cherché dans le dictionnaire et au cas où vous l’ignoreriez, c’est une sorte de journal chinois placardé contre le mur.
  • une entrée facile et délicieuse : lamelles de gros champignons de Paris frais assaisonnés à votre goût : sel,  poivre, herbes de Provence… et arrosées d’huile d’olive (de préférence de l’excellente, achetée sur place à l’huilerie ou sur un marché bio, même si elle est beaucoup plus chère).  A déguster immédiatement.
  • un roman original : « Au bon roman » de Laurence Cossé, publié chez Gallimard. L’idée d’une librairie qui ne vendrait que des bons romans, parmi lesquels, oh irrévérence, n’apparaissent pas beaucoup de prix Goncourt. Et tout cela bien écrit, avec une intrigue au rythme soutenu.
  • et de nouveaux articles bien sûr.

 La cigale de Jean Anouilh

recettes de sauces dont une très ancienne

les muses

Bethsabée : personnage biblique

Tiramisù à ma façon

 

%d blogueurs aiment cette page :