Hiver 2016 – 2017


carte postale

La jolie saison que voilà ! Bien calfeutré(e) chez soi, on prend enfin le temps de refaire une pièce de la maison, de recevoir des amis, d’aller au concert ou tout simplement de lire au coin du feu ou bien au chaud sous la couette. Ce temps passé pour soi, pour faire ce que l’on aime est souvent appelé cocooning dans les pays anglosaxons ou encore le hygge au Danemark.

Je clos cette année 2016 par un immense merci à tous ceux qui me suivent partout dans le monde et je souhaite la bienvenue à ceux qui se sont abonnés durant cette année 2016.

Puissions-nous tous mettre un peu plus de cohérence dans nos pensées, nos vies, nos actions et que cela s’étende à notre monde sur lequel pèsent tant de menaces. Puissions-nous utiliser nos cerveaux pour penser et non uniquement nos sentiments, notre affectif, si facilement manipulables. Cela serait déjà beaucoup.

Et voici ce que Marcel Proust laissa à notre réflexion :

Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages mais à avoir de nouveaux yeux.

Ma dernière lecture est encore un roman de Laurent Gounelle, et encore une fois je suis emportée par la maestria avec laquelle il explique clairement des hypothèses religieuses ou métaphysiques complexes, le tout romancé de telle façon qu’on a du mal à quitter le livre. Il n’y a que le titre qui me déplaise un peu : Tu Trouveras Le Trésor Qui Est En Toi.

Les boudhistes et les hindouistes utilisent fréquemment une métaphore pour illustrer ce phénomène : c’est celle de la vague et de l’océan. (…) La vague est absolument unique. Et pourtant, elle est indissociable de l’océan.

Je n’en dirais pas plus sauf que l’action est située à Cluny, petite ville que je connais bien.

Articles récents :

Dance me to the end of love – Leonard Cohen

Heart with no companion – Leonard Cohen

Les saints et saintes avec de drôles de noms

Demain et les arbres de Giono

Conférence : 3 amis en quête de sagesse

Recette d’encornets aux légumes

 

Publicités