Crest-Voland


“L’automne est un second printemps où chaque feuille est une fleur.”

Albert Camus

 

En vacances pour quelques jours à Crest-Voland, dans le chalet aimablement prêté par mon frère Gil, je reste émerveillée par le paysage que j’ai sous les yeux. Je regrette seulement de ne pouvoir mettre en image cet instant de beauté éphémère. Evidemment, on pourrait aisément souligner au feutre la ligne des cimes des montagnes qui se détachent nettement sur le bleu pur du ciel mais comment ajouter le parfum montant de l’herbe humide, les clarines des vaches, l’écho d’un aboiement quelque part dans le village encore ensoleillé? C’est la fin du jour, un noisetier tout proche fait miroiter ses feuilles tandis qu’un oiseau s’envole brusquement dans un froissement d’ailes. Les nuances de vert sur les adrets sont peu à peu gagnées par les ombres grandissantes des sommets, les contours des roches deviennent progressivement indistincts dans la brume qui s’élève: on voudrait arrêter le temps.

Publicités

Auteur : Annbourgogne

littéraire de goût, formation, loisirs, métier. retraitée passionnée mythes et légendes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s